Nobel de littérature: Mo Yan ou Murakami?

C'est un duel qui, à l'heure des tensions entre la Chine et le Japon au sujet des îles Senkaku/Diaoyu, prend un tour particulier, alors que débute la saison des prix Nobel: qui de l'auteur chinois Mo Yan (Beaux seins, belles fesses, La Dure loi du karma, Grenouilles) ou du japonais Haruki Murakami, dont 1Q84 a, comme dans le reste du monde, été un best-seller en Chine,  est le plus susceptible de remporter cette année le prix Nobel de littérature (诺贝尔文学奖, nuobeierwenxuejiang)? En 2000, l'écrivain chinois Gao Xinjian s'était vu décerner cette prestigieuse récompense, mais ce dernier, connu pour ses positions critiques envers le régime, avait été naturalisé français plusieurs mois auparavant. Les sociétés de pari anglaises, citées par l'Agence France-Presse, ont relancé les rumeurs sur une possible désignation de Mo Yan, né en 1955, qui, aux yeux des parieurs, devance Haruki Murakami, qui a récemment dénoncé l'hystérie nationaliste en Chine et au Japon au sujet des îles Senkaku/Diaoyu. Le sujet est l'un des plus discutés sur Sina Weibo depuis samedi 6 octobre avant que ne s'ouvre la saison des Nobel lundi.

Image of 2076 article

Photo de profil de Mo Yan sur son compte Sina Weibo


Sina Weibo en a profité pour lancer une consultation: "Qui a la plus grande possibilité de remporter le prix?" entre les deux écrivains, Mo Yan (couleur rouge), Haruki Murakami (couleur bleue). Le candidat local Mo Yan l'emporte, pour l'instant, haut la main.


Image of 2076 article

Avec leurs votes, des internautes ont laissé des commentaires.

Image of 2076 article

"J'ai lu 1Q84 de Murakami, hein, mais je soutiens quand même l'auteur chinois... Je dois être patriote".

Image of 2076 article

"Je choisis Mo Yan parce que je ne veux pas être traité de traître" (hanjian 汉奸, une des pires insultes en chinois), écrit un internaute qui n'apprécie pourtant guère les livres de Mo Yan.

Image of 2076 article

"Je soutiens Mo Yan, le prix Nobel a touché très peu de Chinois", explique une internaute Heping504 (Paix504), sans évoquer ouvertement Liu Xiaobo, prix Nobel de la paix en 2010, ce qui avait déclenché l'ire de Pékin.

Image of 2076 article

Une lectrice de Murakami fait entendre sa voix: "Combien de Chinois peuvent citer un titre de Mo Yan? Combien ont-ils lu un livre de Mo Yan? Combien de Chinois peuvent citer un titre de Murakami? Combien ont-ils lu ses oeuvres? C'est ce qui me détermine, la littérature doit avoir de l'influence, c'est la seule manière d'attirer les gens".

Image of 2076 article

Une internaute pense que Murakami sera choisi, non parce qu'elle le soutient, mais "en raison de l'environnement international, toutes les occasions sont bonnes pour faire pression sur la Chine".


François Bougon